Calme et volupté au cœur des Caraïbes

Baignée entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, située au nord de l’archipel des petites Antilles, entre le nord-ouest de la Guadeloupe et le sud-est de Saint-Martin, avec seulement cinq heures de décalage horaire avec la France, l’hiver, et six l’été, Saint-Barthélemy est une toute petite île. Mornes, sorte de petites montagnes, vallons et plages paradisiaques alternent sur ce territoire français de 24 km2.

Rien de mieux qu’un voyage sur-mesure pour découvrir celle que ses intimes nomment Saint Barth ! Les températures y sont très agréables et la mer, calme, invite au farniente et à la baignade.  Son climat tropical en fait une destination agréable toute l’année à l’exception des mois de septembre et octobre, les plus actifs de la période cyclonique.

 

Un lieu secret riche d’histoire

Cette petite terre, touchée par la grâce de la simplicité, possède une histoire très particulière. Profitez donc d’un voyage aux Antilles pour découvrir son riche patrimoine !

Cette île est découverte par Christophe Colomb en 1493. À l’époque, elle s’appelait Ouanalao et était un îlot sauvage peuplé par les Indiens Caraïbes. Le grand explorateur décide de la renommer et lui donne le nom de son frère Bartoloméo. Saint Barth est née ! Très vite les colons espagnols, avides de trésors et d’or, se rendent compte, après quelques combats contre les autochtones, Amérindiens, Taïnos, Caraïbes ou Arawaks, que ce territoire ne recèle pas grand-chose. Ils décident de repartir vers d’autres conquêtes.

Un temps oubliée, l’île connait plusieurs maîtres. Elle est notamment cédée à l’Ordre de Malte. Tour à tour repaire de brigands, de pirates et de flibustiers, port de commerce, elle est même pillée par les Anglais. Elle revient ensuite dans le giron de la France et fait alors l’objet d’une étrange tractation en 1784. Elle est échangée contre un entrepôt de Göteborg et devient propriété de la Suède. 

Elle prend à ce moment-là un essor considérable. Gustavia en devient la cité principale et conserve une architecture magnifique de cette période. Guerres et catastrophes naturelles vont se succéder ensuite avec en point d’orgue en 1852, un incendie d’une telle ampleur qu’il ravage toute la partie sud de la ville. Le roi Oscar II de Suède décide alors de se débarrasser de cet îlot qui ne lui apporte que des ennuis. Saint Barth redevient française en 1878, après un référendum ! Suite à ce coup d’éclat, l'île poursuit tranquillement une vie simple et laborieuse.

Ce territoire insolite va devenir incontournable à partir des années 1950. Toute la jet-set américaine s’y donne rendez-vous. Elle vient profiter ici d’une terre préservée sur laquelle elle peut séjourner incognito.

Véritable paradis pour tous ceux qui veulent vivre simplement et profiter des charmes discrets d’un art de vivre à la française, l'île ne cède jamais aux sirènes du tourisme de masse, préférant développer une autre forme de séjour entièrement basé sur le respect des lieux et la qualité des prestations.

 

Un trésor naturel niché entre mer des Caraïbes et océan Atlantique

Cocotiers, sable blanc, eau turquoise, piscines naturelles, fonds marins exceptionnels, Saint Barth a tout d’un Eden préservé. La faune, comme dans toutes les Caraïbes, y est discrète. Iguanes, tortues marines, poissons volants, baleines, dauphins et oiseaux vous surprennent par leur variété et leur nombre.

La plus petite île de la Caraïbes se préoccupe de plus en plus d’écologie. Tous les écosystèmes conservent leur diversité et leur beauté. C’est certainement le plus grand luxe de ce territoire. Profitez d’un séjour dans l'une de nos villas ou dans l'un de nos cottages en bord de plage pour les observer !

 

Vivre à Saint Barth

Son économie est essentiellement basée sur le tourisme. C’est un tourisme maîtrisé et bien loin de l’image que l’on peut avoir du tourisme de masseLes résidents bénéficient du duty free, l’exonération des taxes acquise depuis l’échange avec la Suède qui permet de compenser pour partie surcoût qui affecte tous les produits acheminés sur l’île par bateau ou par avion.

La monnaie en vigueur est l’euro, mais vous pouvez régler vos achats en dollar. Prévoyez une carte ou des espèces ! Les chèques sont rarement acceptés, alors évitez-les !

 

Découvrez Saint-Barth en Images : L'Île survolée par un drône

À Lire aussi :

La Géographie et le Climat à Saint-Barth

Saint-Barth : L'Histoire de l'Île

La Faune et Flore à Saint-Barth : Entre le Monde Aquatique et Terrestre